L’homme-loup de Merzig (revue xxi) | LibrAIRie BrillatSavarin.be
Qui va là !

Member Login

Lost your password?

L’homme-loup de Merzig (revue xxi)

28 janvier 2011
By

A Merzig, en Allemagne, Werner Freund, éthologue aux méthodes intrigantes, vit, mange et hurle avec les loups.

La neige tombe avec la nuit. Soudain, un hurlement déchire le silence de la forêt. Un loup blanc salue l’obscurité nouvelle. Le cri est repris par la meute à travers les bois. Tête renversée, barbe grisonnante, lèvres retroussées, un homme répond au chant.

Werner Freund dit « avoir choisi la carrière de loup ». Pour les hommes, il est éthologue, un spécialiste du comportement animal. A 77 ans, il a élevé plus de soixante-dix loups. Il vit avec eux, connaît le caractère de chacun.

Ce dimanche, comme tous les premiers du mois, il présente ses vingt protégés et répond aux questions des visiteurs du Wolfspark. Une promeneuse s’étonne du chant des loups : « C’est beau, on dirait une symphonie ! ».

Le « parc aux loups » s’étend sur quatre hectares en lisière de la forêt de Merzig, en Allemagne, près de la frontière française. Les loups y sont répartis par race : canadiens, suédois, sibériens et polaires. Chaque meute vit en semi-liberté dans de vastes enclos grillagés, séparés par des chemins boueux. Une manière d’éviter les guerres de clans entre animaux et d’assurer la sécurité des visiteurs – près de 100.000 par an. Pour passer d’un groupe de loups à l’autre, Werner Freund change de vêtements : « Avoir une odeur vierge permet d’éviter les agressions ».

Lire la suite

Revue xxi, laissez vous séduire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-16943595-1